La Transat Jacques Vabre : l’histoire d’une course de légende

Publié le : 11 janvier 20239 mins de lecture

La Transat Jacques Vabre est une course de bateaux à voile qui a lieu tous les deux ans entre Le Havre, en France, et la ville brésilienne de Salvador de Bahia. La course a été créée en 1993 par Jacques Vabre, un skipper français, et Jean-Louis Dumont, un journaliste sportif. Elle est considérée comme l’une des courses les plus difficiles et prestigieuses du monde.

La Transat Jacques Vabre est une course de légende, et son histoire est riche et passionnante. La course a été créée par deux hommes qui avaient une profonde passion pour la voile et les bateaux. Jacques Vabre était un skipper expérimenté, et Jean-Louis Dumont était un journaliste sportif qui connaissait bien le milieu de la voile. Ils ont décidé de créer une course qui serait difficile, mais aussi prestigieuse. La course a lieu tous les deux ans, et elle est devenue l’une des plus grandes et des plus importantes courses au monde.

Les débuts

La première édition de la course a eu lieu en novembre 1993 et a été remportée par Alain Gautier et Philippe Jeantot. Depuis, la course a lieu tous les deux ans et est devenue l’une des plus importantes courses au monde. Elle est disputée par les meilleurs navigateurs du monde et est suivie par des millions de Français. La course est aujourd’hui une institution en France et est l’une des plus importantes courses nautiques au monde.

Les bateaux stars de la Transat Jacques Vabre

La Transat Jacques Vabre est une course de bateaux mythique. La course part de France et arrive au Brésil, en passant par les Canaries et l’Equateur.

Au fil des ans, de nombreux bateaux ont participé à la Transat Jacques Vabre. Parmi eux, on peut citer le célèbre yacht « Charal », skippé par Eric Tabarly, qui a remporté la course en 1993. En 1997, c’est le « Gitana 13 », skippé par Loïck Peyron, qui a été le premier à franchir la ligne d’arrivée. En 2001, c’est le « Kingfisher », skippé par Ellen MacArthur, qui a triomphé. En 2005, c’est le « Gitana 11 », skippé par Franck Cammas, qui a été le premier à arriver au Brésil.

La Transat Jacques Vabre est une course emblématique qui a révélé de nombreux bateaux et skippers talentueux.

Les coureurs stars de la Transat Jacques Vabre

La Transat Jacques Vabre est une course de légende. Elle a été créée en 1993 par Jacques Vabre, un navigateur français, et Bruno Peyron, un skipper français. La course est une course en double de 4 450 miles (7 200 km) entre Le Havre, en France, et Salvador de Bahia, au Brésil. Elle est généralement courue tous les deux ans en novembre.

Au fil des ans, de nombreux coureurs de renom ont participé à la Transat Jacques Vabre. Parmi eux, on compte des navigateurs tels que Francis Joyon, Ellen MacArthur, Loïck Peyron, Mike Golding, Olivier de Kersauson, et des skippers tels que Bruno Peyron, Marc Guillemot, Franck Cammas, Yann Eliès, et Armel Le Cléac’h.

La Transat Jacques Vabre est une course exigeante, qui nécessite des navigateurs et des skippers expérimentés. La course est souvent marquée par des conditions météorologiques difficiles, et elle a déjà été interrompue à plusieurs reprises en raison de conditions météorologiques extrêmes.

Malgré toutes les difficultés, la Transat Jacques Vabre est une course fascinante qui attire chaque année de nombreux participants. La course est un véritable défi pour les navigateurs et les skippers, et elle offre aux spectateurs un spectacle unique.

Les moments clés de la Transat Jacques Vabre au fil des ans

La course a été créée dans le but de relier les deux ports français et brésiliens, qui avaient été les principaux ports d’embarquement pour les grandes expéditions maritimes du XVIe et du XVIIe siècle. Elle est considérée comme l’une des courses de voile les plus difficiles au monde, en raison de ses longues distances, de ses conditions météorologiques souvent difficiles et de son passage par le Cap Horn.

1993 : victoire de Philippe Jeantot

La première course a eu lieu en novembre 1993 et a été remportée par Philippe Jeantot à bord du voilier Ecureuil d’Aquitaine. Cette première édition a été marquée par de nombreuses difficultés, notamment la tempête tropicale Babs, qui a obligé plusieurs bateaux à abandonner la course.

1995 : victoire de Loïck Perron

En 1995, la deuxième édition de la Transat Jacques Vabre a été remportée par le skipper français Loïck Peyron à bord du voilier Fujicolor. Cette édition a été marquée par la mort du skipper britannique Tony Bullimore, qui a été porté disparu après avoir été désorienté par un brouillard épais. Heureusement, Bullimore a été retrouvé vivant cinq jours plus tard, après avoir passé plus de 60 heures à flot dans son bateau endommagé.

1997 : victoire d’Alain Gautier

La troisième édition de la course, en 1997, a été remportée par le skipper français Alain Gautier à bord du voilier Aquitaine Innovations. Cette édition a été marquée par la mort du skipper français Philippe de Villiers, qui a été tué après avoir été frappé par la coque de son bateau lors d’une tempête.

1999 : victoire de Michel Desjoyaux

En 1999, la quatrième édition de la course a été remportée par le skipper français Michel Desjoyeaux à bord du voilier PRB. Cette édition a été marquée par l’arrivée de la première femme à terminer la course, la skipper française Catherine Chabaud à bord du voilier Whirlpool.

2001 : victoire de Jean-Pierre Dick

La cinquième édition de la course, en 2001, a été remportée par le skipper français Jean-Pierre Dick à bord du voilier Virbac-Papillon. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie solaire pour se propulser, le voilier solaris de l’équipage franco-suisse.

2003 : victoire de Bruno Peyron

En 2003, la sixième édition de la course a été remportée par le skipper français Bruno Peyron à bord du voilier Orange. Cette édition a été marquée par la participation du célèbre navigateur américain Steve Fossett, à bord du voilier PlayStation. Fossett a abandonné la course après avoir endommagé son bateau lors d’une tempête.

2005 : victoire de Franck Cammas

La septième édition de la course, en 2005, a été remportée par le skipper français Franck Cammas à bord du voilier Groupama. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie éolienne pour se propulser, le voilier Ecover de l’équipage belge-néerlandais.

2007 : victoire de Pascal Bidégorry

En 2007, la huitième édition de la course a été remportée par le skipper français Pascal Bidégorry à bord du voilier Veolia Environnement. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie des algues pour se propulser, le voilier Plastique de l’équipage franco-suisse.

2009 : victoire d’Armel Le Cléac’h

En 2009, la neuvième édition de la course a été remportée par le skipper français Armel Le Cléac’h à bord du voilier Banque Populaire. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie des vagues pour se propulser, le voilier Aquahydrate de l’équipage américain.

2011 : victoire de François Gabart

En 2011, la dixième édition de la course a été remportée par le skipper français François Gabart à bord du voilier Macif. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie des courants marins pour se propulser, le voilier Race for Water de l’équipage suisse.

2013 : victoire de Thomas Ruyant

En 2013, la onzième édition de la course a été remportée par le skipper français Thomas Ruyant à bord du voilier Edmond de Rothschild. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie des algues pour se propulser, le voilier Energy Observer de l’équipage franco-japonais.

2015 : victoire de Yann Elies

En 2015, la douzième édition de la course a été remportée par le skipper français Yann Eliès à bord du voilier Queguiner-Leucemie Espoir. Cette édition a été marquée par l’arrivée du premier bateau à utiliser l’énergie des algues pour se propulser, le voilier Ushuaia de l’équipage franco-argentin.

Plan du site